Céréale-killer

Pour cet anniversaire, vous allez proposer aux enfants d’enquêter avec vous sur la disparition, voir le meurtre de tous les paquets de céréales de la maison (et de celles des autres si vous êtes de mèche avec les autres parents!) Soignez la mise en scène avec paquets vides et éventrés 😉 Vous pouvez aussi préférer enquêter sur la disparition du goûter ou d’une peluche préférée… C’est un anniversaire avec beaucoup d’activités, il vaut mieux prévoir pas mal de temps, tout dépendant bien sûr aussi du nombre d’enfants. Je pense que l’âge idéal pour cet anniversaire est 10ans.

Au fur et à mesure de l’arrivée des enfants, vous pouvez leur faire faire leur carte de détective (expliqué ci dessous). Distribuez à chacun un dossier (pioché sur le site http://1et2et3doudous.canalblog.com :)) sur lequel ils écriront leur nom.

Pour le format de la carte, imprimez les cartes de détectives sur papier épais ou cartonné et plastifiez une fois que la carte est complète ! Si vous savez à l’avance le nom et la date de naissance des participants, voilà le format word pour les préparer à l’avance.
Le mieux, sur une carte de détective, c’est d’avoir sa photo ! Demandez aux parents d’amener une photo de leur enfant au format identité. S’ils ne coopèrent pas, il vous reste la possibilité de scanner-imprimer-découper la photo de classe !
Pour les empreintes, utilisez une boîte d’encre à tampon. D’expérience, il faut appuyer fortement sur l’encre pour bien en avoir plein le doigt puis délicatement sur la feuille pour ne pas se retrouver avec un rond noir à la place du doigt…

Une fois les enquêteurs munis de leur carte et de leur dossier, vous pouvez commencer l’enquête :

– Un message écrit au feutre noir sur du papier buvard a été laissé sur le lieu du crime.
Pour révéler la marque du feutre qui a écrit ce message, rien de tel qu’une chromatographie, digne d’un laboratoire NCIS! Fiche chromatographie

– Pendant que la chromatographie migre, menez-les sur une trace de pas faite à l’avance avec l’aide d’une de vos chaussures (à l’extérieur dans la boue, c’est mieux, ou en intérieur avec de la boue). Chaque enfant devra faire un croquis de l’empreinte pour le joindre à son dossier.

Une fois la chromatographie terminée et l’empreinte relevée, c’est le moment de procéder à l’identification !!

Vous aurez préparé un listing des suspects de la police, présenté comme ceci :
Accrochez la fiche des suspects au mur, et rassemblez une paire de chaussure pour chaque suspect (annotez les chaussures) et inscrivez sur les portraits une marque de feutre que vous avez en votre possession.
Afin qu’avec la seule empreinte ou la seule chromatographie on ne puisse pas démasquer le coupable, il convient d’essayer d’avoir des semelles très proches (idéalement identiques) pour 2 suspects et d’avoir la même marque de feutre pour 2 suspects aussi, le coupable étant le seul à avoir la bonne combinaison chaussure/feutre.

Une fois le coupable identifié, donnez-leur une fiche d’aveux recueillis par la police, où est mentionné le lieu de séquestration du goûter (ou des paquets de céréales) !

Pour le goûter : C’est une idée trouvée sur internet, dont je n’ai pas la recette mais que je soupçonne fort d’être des roulés reliés avec un ruban et des fils de scoubidous en guise de mèches…

S’il vous reste du temps à la fin de l’après-midi ou si la chromatographie tarde à migrer, vous pouvez les faire jouer au Killer. Un enfant désigné comme inspecteur sort de la pièce, pendant que les autres s’asseyent en cercle et désignent silencieusement un killer. L’inspecteur revient dans la pièce pour démasquer le killer, qui tuera discrètement les autres joueurs en leur faisant un clin d’œil. Les victimes, terrassées par une telle arme, s’affalent par terre. Le killer gagne s’il arrive à tuer tous les autres joueurs avant de se faire démasquer et l’inspecteur gagne s’il trouve le killer en un certain nombre d’essais (dépend du nombre de joueurs).

Si au contraire vous savez que le temps va vous manquer, vous pouvez faire rapidement découvrir des indices quand à la marque du feutre ou des chaussures, voir même sur un détail physique du coupable. Pour cela vous pouvez remplir des ballons de confettis avant de les gonfler et glisser un indice dans l’un d’eux. Les enfants devront les faire éclater pour découvrir l’indice. Ou vous pouvez plus simplement être de mèche avec un voisin qui affichera l’indice à sa fenêtre, que les enfants découvriront à l’aide de jumelles.

Dans le même genre et pour de vraies soirées cluedo géant, j’ai trouvé des scénarios sur le site de Dodo. Par contre il faut trouver pas mal d’adultes complices.

Et pour ceux que ça passionne vraiment et qui sont un peu plus grands : Dossier police scientifique

Laisser un commentaire