La maison de l’horreur

Pour une fête sur les sorcières, fantômes et autres choses effrayantes…

Vous trouverez dans cet article quelques idées pour le décor, des jeux calmes, des moins calmes, des histoires drôles et des histoires à faire peur, et bientôt des idées pour un horrible buffet froid! Vous n’aurez pas le temps de tout faire, il faudra choisir parmi ces quelques jeux! Il y a aussi une histoire et un jeu de prévus pour les plus petits.

Décoration : Faites-vous plaisir! 🙂 Au choix vous pouvez :

– Accrocher un peu partout (au lustre, entre les meubles) de fausses toiles d’araignées agrémentées de quelques araignées en plastiques ou en carton comme celle-ci, ou en rouleau de sopalin comme celles ci-dessous (source : nounoudunord)
– Placer aux endroits stratégiques (intérieur de placard, interrupteurs, fenêtres..), des bestioles (souris, serpent…) ou des squelettes,

– Pendre des silhouettes de chauves-souris en papier noir au plafond ou sur les fenêtres (gabarit ICI)
– Ou un mobile de chauves-souris
– Pour le centre de table, un vase ou verre transparent plein d’asticots pour la pêche,
– Sur les murs et les meubles, des éclaboussures de sang faites au windows colors (peinture pour vitre)
– Couvrir les meubles de draps blancs pour faire penser à des fantômes,
– Faire des bouquets de fleurs séchées, peintes en noir à la bombe,
– Accueillez vos invités avec ces lunettes
– Si c’est pour Halloween, en plus des citrouilles, vous pouvez aussi faire des visages effrayants dans des poivrons
– Présentez les bonbons dans des pots de yaourt emmaillotés de bande pour faire des momies
– Bricolez des lanternes comme celle ci-dessous (explications sur ce site)

Petite collation à préparer avec les enfants (s’ils ne sont pas trop nombreux):

Apéro :
Mini-poivrons, chips Munster Munch, olives noires, canapés d’œufs de mouches et de larves (œufs de Lump et tartare), doigts de sorcière (knacks enroulées dans un morceau de pâte feuilletée puis passées au four quelques minutes. Pensez à découper un peu la pâte pour faire les articulations du doigt et ajoutez une amande effilée pour l’ongle. Coupez les knacks en 2 pour la présentation et arrosez de ketchup.)

Entrée :
Potage aux cervelles de chauve souris (soupe de potiron et cerneaux de noix)

Plat :
Boyaux de Nessi (le surnom du monstre du Loch Ness) et leur sauce au contenu (de boyaux). Il s’agissait en fait de pâtes teintes à l’encre de sèche et d’une sauce au saumon. On avait posé un œil en bonbon dessus mais je ne vous le conseille pas… le bonbon avait fondu dessous et répandu un liquide acide sur les pâtes, c’était…. abominable!!

Dessert :
Cimetière et son assortiment de gourmandises. Un gâteau au chocolat, piqué de langues de chats. Pour écrire sur les langues de chats, on a utilisé un stylo à pâtisserie au chocolat. Pour les autres gourmandises… On n’avait tellement plus faim qu’il doit encore nous rester quelques carambars et des yeux… ^^

Jeux :

Que suis-je? :

Quand les enfants arrivent, accrochez-leur un papier avec un dessin de personnage, d’animal ou d’objet dans le dos. Ils auront toute la durée de la fête pour essayer de deviner qui ils sont. Pour cela, ils posent des questions aux autres qui ne peuvent que répondre par oui ou par non.
Voilà la liste des « choses » que vous pouvez dessiner ou imprimer ICI :

Vampire, grenouille, fiole, fantôme, rat, sorcière, balai magique, chat noir, araignée, loup-garou, hibou, dragon, grimoire, salamandre.

Boîtes à horreurs :
Placez des trucs « affreux » dans des boîtes opaques étiquetées où ils peuvent passer la main. Auront-ils le courage d’aller vérifier si l’étiquette est la bonne? Quelques idées ci-dessous :
Yeux : olives et confiture
Doigts : knackies
Main de mort : gant en latex rempli de coton ou d’eau
Dents : popcorn non éclos
Os : os de poulet nettoyé

Intestins : spaghettis froids
Si le temps vous manque :prenez un seau dans lequel vous installez un sac poubelle en ménageant une ouverture. Glissez-y des bouts de ficelle humide, des épluchures, des glaçons, des morceaux d’éponge, et autres trucs poisseux. Un seul mot pour qualifier ce défi : dégueu.

Le cluedo : avec une petite musique d’horreur en fond

Meurtre au manoir : 

Distribuer les cartes d’un jeu de carte aux participants en veillant à ce qu’il y ait le roi de trèfle et le valet de pique. Chaque joueur garde sa carte secrète. Le roi de trèfle jouera le rôle du détective et le valet de pique le rôle de l’assassin. Le meneur de jeu éteint la lumière et les joueurs se déplacent où bon leur semble, en marchant sans bousculade. Pendant ce temps, l’assassin choisi sa victime et lui touche l’épaule. La victime crie et se laisse tomber à l’endroit où elle se trouve. On rallume la lumière 10 secondes plus tard, le temps pour l’assassin de s’éloigner de la scène du crime. Le détective se révèle en montrant sa carte et pose toutes les questions qu’il veut à tous les joueurs. Tout le monde doit dire la vérité sauf l’assassin, qui a le droit de mentir pour sauver sa peau. Quand le détective a terminé, la victime peut prendre une position plus confortable mais elle me doit jamais parler car elle a pu reconnaître l’assassin. Le détective a 3 chances pour démasquer l’assassin. Pour prouver son innocence, un joueur accusé doit montrer sa carte.

La momie :

Mettez les enfants par équipes de 2 ou 3. Une personne fait la momie et la seconde fait l’embaumeur. Le troisième joueur si il y a, devra dérouler la momie. Au top, les embaumeurs doivent enrouler les momies dans du papier toilette et le « dérouleur » doit ensuite déballer la momie, le tout sans casser le papier sous peine d’une pénalité de 5 secondes. L’équipe la plus rapide gagne.

Le loup-garou :

Le jeu du loup-garou est parfait pour peu que vous ayez assez d’enfants. Si vous ne possédez pas ce jeu, ce n’est pas grave, vous pouvez le fabriquer en 2 min en écrivant les différents personnages sur des bouts de papier. Pour les règles vous pouvez les trouver sur wikipedia, ainsi que les différents personnages possibles. Choisissez bien le premier meneur de jeu pour bien mettre tout le monde dans l’ambiance.

Pour les plus petits :

Un jeu que j’ai trouvé sur le site de Tomlitoo : Il s’agit de faire pousser l’étrange arbre de la sorcière Granula… Pas testé mais il a l’air très sympa et tout gentil!

Histoires drôles (d’un site que je ne retrouve plus) :

La secrétaire : Docteur, l’Homme invisible est ici pour une consultation.
Le docteur : Dites-lui que je ne pourrais pas le voir aujourd’hui…
 
Quel est le jeu préféré des enfants de l’Homme invisible?
Le cache-cache!
  
Sais-tu comment on appelle un chat noir de Halloween?
Minou! minou! minou!
 
Est-ce que cela porte malchance d’être poursuivi par un chat?
Pour une souris, oui!
  
Qui sont les fantômes les plus élégants?
Ceux qui sont dans de beaux draps!
 
Sais-tu comment on peut savoir si un fantôme est sur le point de s’évanouir?
S’il est blanc comme un drap!
 
Un fantôme et un chat noir discutent :
Dracula, il aime tellement ça être un vampire!
Ah oui, je comprends! Il a ça dans le sang!
 
Si tu te retrouves à côté de Dracula, d’un squelette, d’un fantôme et d’une sorcière, qu’est-ce que tu souhaites?

Tu souhaites que ce soit Halloween!

Quelle est la pierre préférée des fantômes?
La pierre tombale!
 
Que dit la sorcière à son mari quand elle trouve une chose très facile à faire?
Ce n’est pas sorcier!
 
Sais-tu pourquoi le ciel est si haut?
C’est pour ne pas que les sorcières se cognent la tête en volant sur leurs balais!
 
Dracula et son copain sortent un soir mais le temps est épouvantable!
Est-ce que c’est une tornade? demande le copain.
Mais non, je te jure que moi j’ai déjà vu des vents pires!
 
Connais-tu l’histoire du petit fantôme qui passait toujours par les portes?
Un jour, sa mère lui a demandé d’arrêter ça et de passer par les murs, comme tout le monde!
 
Une petite araignée demande à sa mère :
Maman, qu’est-ce qu’on mange pour dessert ce soir?
Une mouche au chocolat!
 
Connais-tu l’histoire de l’homme qui habitait juste en face du cimetière

Eh bien, maintenant, il habite en face de chez lui!

Histoires à faire peur :

Voici quelques histoires trouvées sur le net ou que je connaissais moi-même petite. Les enfants en connaissent souvent beaucoup et adorent ça, il suffit juste d’en raconter une pour que l’un d’eux continue avec une autre et ainsi de suite. Le but n’étant pas de leur mettre le trouillomètre à zéro non plus, choisissez bien celle que vous raconterez en premier en fonction de leur âge et de leur sensibilité. Elle donnera le ton pour les suivantes. De mon expérience personnelle, la dame blanche est franchement à éviter, ainsi que Marie-Greuette, la sorcière des cabinets qui vous pique les fesses avec son trident quand vous allez aux toilettes…

La classique, encore de nos jours :

C’est l’histoire d’une petite fille qui passe devant une boutique avec sa mère. La petite voit une poupée et demande à sa mère de la lui acheter. La mère accepte, et le vendeur précise à la mère qu’avant d’aller dormir, il faut enfermer la poupée dans un placard, à double-tour. La première semaine elle enferma bien la poupée, mais un jour, la mère et sa fille oublièrent la poupée dans le jardin. La nuit, la petite fille entend  » 1,2,3 je monte les escaliers, 4,5,6 je suis arrivée, 7,8,9 je suis derrière ta porte, 10,11,12 je suis dans ta chambre, 13,14,15 je sais ou tu te caches. La petite fille appela vite sa mère et lui dit ce qu’elle avait entendu. La mère lui dit que ce n’était rien et dit à sa fille de se rendormir. Le lendemain soir, la poupée avait encore été oublié dans le jardin. La petite fille ré-entendit la petite voix et appela sa mère. Sa mère lui dit que ce n’était rien, mais le lendemain matin, quand elle alla chercher sa fille pour l’emmener à l’école, elle la découvrit dans son lit, recouverte de sang, avec la poupée qui tenait un couteau.

Ma préférée, bien dédramatisante si ça part dans le mauvais sens : (vous pouvez bien entendu changer le vocabulaire par rapport à l’histoire initiale 😉

C’est un type qui sort d’une conférence. Il est très tard. Il décide de s’arrêter dans un hôtel. Il monte dans sa chambre et range ses affaires dans le placard. Mais en s’appuyant contre le fond de ce dernier, il sent que ce fond bouge. Il pousse de toutes ses forces et fait pivoter la planche de bois et que découvre-t-il ? Un escalier! Il décide de l’emprunter. Il descend pendant ce qui lui parait des heures et aboutit finalement dans une pièce ovale. Cette pièce est vide à l’exception d’un escalier en pierre qui descend de l’autre côté. Comme il ne veut pas avoir fait ce chemin pour rien, il l’emprunte. Il descend encore longtemps, pour arriver dans une autre pièce ovale et là, que voit-il ? Un escalier ? Non, une porte avec inscrit « NE PAS OUVRIR ». Malgré tout, il décide d’ouvrir cette dernière et tombe sur un autre escalier. Il le prend et descend, descend… Il arrive dans une autre pièce ovale. Mais pas de porte ni d’escalier dans cette dernière, juste un puits surmonté de l’inscription « Ne pas crier C0NN@RD ». Voulant se défouler, il brave l’interdiction, se penche au-dessus du puits et lance un flamboyant C0NN@@@RRRRDDD. C’est alors qu’un bruit provient du fond du puits. Il sent que quelque chose remonte. Il se penche pour voir et aperçoit une énorme bête informe, une sorte d’alien avec sa grande gueule prête à le dévorer tout cru. Prenant son courage à 2 mains… il s’enfuit. Il remonte les escaliers à quadruple vitesse. Il referme la porte du placard. Mais la bête est toujours derrière lui et défonce cette fine porte. Il continue sa course, se réfugie dans sa voiture et démarre. Mais il a tellement peur de ce qu’il voit dans son rétroviseur qu’il ne fait pas attention à la route et la voiture glisse sur une plaque de verglas et se retrouve dans un fossé. Il sort de sa voiture, court et, trébuche sur une racine qui se trouvait par là. Étalé par terre, il sent le souffle de la bête sur son cou. Voulant regarder la mort en face, il se retourne et fixe la bête dans les yeux. C’est alors que cette dernière ouvre sa gueule et se penche vers lui. Alors qu’elle n’est qu’à quelques centimètres, elle lui dit :
« TOI-MEME ! »

La glauque :

Une très vieille dame vivait seule dans une grande maison écartée de la ville. Elle attend son garçon qui doit lui rendre visite et qui n’est toujours pas arrivé. Elle est assise dans une chaise berçante, elle lit un livre toute en caressant son chien. Après quelques instants, elle entend un bruit venant de la cuisine, c’est le robinet de la cuisine qui coule, goutte par goutte. Elle se lève, puis va le fermer et revient ensuite, s’installe à nouveau, reprend son livre, et recommence à caresser son chien. Soudain, le bruit recommence, mais cette fois-ci il ne provient pas de la cuisine, mais de la salle de bain du premier étage. Elle se relève donc, se rend jusqu’à la salle de bain, puis ferme le robinet qui coulait à un rythme plus rapide que la première fois. Encore une fois, elle retourne s’asseoir puis continue à lire son livre toute en caressant son chien, mais quelques instants plus tard, elle entend ce bruit : l’eau qui coule au goutte à goutte à un rythme endiablé. Elle passe donc devant la cuisine, rien le robinet ne coule pas, les toilettes du premier étage, toujours rien, elle monte donc au second étage, puis se rend à la salle de bain, le robinet coule, elle le ferme donc, mais constate que le bruit persiste et il qu’il est tout proche. Elle remarque que le rideau de douche est tiré! Elle s’approche, et tire d’un coup sec le rideau! A sa grande surprise, elle aperçoit son chien égorgé qui saigne goutte par goutte dans le bain !!! La question persiste toujours: Qu’est-ce qu’elle pouvait bien caresser ???

Pour les plus petits : (je ne retrouve plus quel est son auteur)

Maman se penche au-dessus du lit.
« Alors tu me la racontes, cette histoire de sorcière ? Tu me l’avais promis ! réclame Romain.
– Es-tu sûr Romain ? demande maman. Es-tu bien sûr de vouloir une histoire de sorcière avant de dormir ?
– Oh ! oui ! S’il te plaît !
– Il était une fois une gentille sorcière avec un beau balai rose.
– Ah ! Non ! dit Romain. si c’est une sorcière, elle est méchante et si c’est un balai de sorcière, il est vilain et noir !
– Bon, reprend maman, il était une fois une méchante sorcière avec un vilain balai noir, elle vivait dans un magnifique
château avec un joli chat blanc !;
– Ah ! non ! dit Romain. Si c’est une sorcière, son château est affreux et moche et si c’est un chat de sorcière, il est féroce et
gris.
– Bon, reprend maman, elle vivait dans un château affreux et moche avec un féroce chat gris. Un jour de soleil, elle va se promener dans la forêt pour ramasser des fleurs et elle rencontre un lapin. Elle l’invite à manger.
– Ah ! non ! dit Romain. Si c’est une sorcière, elle se promène un jour d’orage pour ramasser des champignons empoisonnés et si elle rencontre quelqu’un, c’est un loup, pas un lapin, et si elle l’invite ce n’est pas pour lui donner à manger, c’est pour le manger.
– Bon, bon, reprend maman, un jour d’orage alors qu’elle se promène dans la forêt pour ramasser des champignonsempoisonnés, elle rencontre un loup et l’invite à manger. »

 Romain poursuit :
« La sorcière rentre au château avec le loup. Puis elle prépare une soupe aux champignons et à la queue de rat. Dès qu’elle a le dos tourné, le loup se penche sur la marmite pour goûter la soupe, mais la méchante sorcière l’attrape et le jette dans la marmite. Ensuite elle le mange avec du ketchup, de la moutarde, des cornichons, des olives et des fraises. Après elle boit son lait chocolat oignons et comme son ventre enfle, enfle, enfle, elle va faire un gros pipi dans son jardin et toutes les fleurs se sauvent.
– Romain, dit maman, veux-tu que je dorme avec toi ce soir ?
– Pourquoi, maman ? Tu as peur de la sorcière? demande Romain.
– Oui, elle est terrible, ton histoire !
– Allez, viens dans mon lit, maman. Tu peux dormir tranquille : moi, la sorcière, je peux la transformer en souris, boudin ou saucisson avec mon sabre de pirate.
Alors la méchante sorcière laide et moche,  continue Romain, se promène dans son jardin quand un affreux géant l’attrape et l’emmène dans son antre. Il va en faire cadeau à son affreux bébé géant qui adore faire joujou avec les sorcières. Mais notre sorcière, pour s’échapper, se transforme en souris !
– blanche, dit maman, un peu endormie.
– Ah ! non ! en souris noire ! Voyons, maman, je te l’ai déjà dit, c’est une sorcière ! » explique Romain.

Maman finit par s’endormir tout à fait.
Romain prend alors le balai pour chasser toutes les souris qui s’étaient groupées sous le lit pour écouter l’histoire.
« Allez, au lit les coquines ! Demain on demande à maman une histoire d’ogre.
– Oh ! oui ! » répondent en chœur les souris.

Comments are closed.