Ecrire un message secret

Il existe de nombreuses façon de coder un message, pour un jeu de piste ou pour transmettre des infos top secrètes qui ne doivent en aucun cas passer à l’ennemi!

Le rébus :
Le moins sécurisé mais le plus rigolo est le rébus! Si le dessin et les idées pour ça ne sont pas votre fort, il existe un site qui vous « rébuse » tout ce que vous voulez! et Paf! Y’a plus qu’à imprimer! 🙂

Miroir, miroir, mon beau miroir… :
Dans les codes rigolos il existe aussi celui qu’il faut lire avec un miroir… Pour l’écrire, vous pouvez soit écrire à l’envers (arf!), soit ouvrir le logiciel Paint, taper le texte de l’énigme avec l’outil texte, puis dans la barre horizontale, cliquer sur : Image/retourner horizontalement. Il ne reste plus qu’à imprimer!

Message à gratter :
Qui n’aime pas gratter les publicité ou les jeux de hasard? Pour en faire un vous-même, collez un scotch sur votre message ou recouvrez-le de craie grasse blanche et tartinez de la mixture suivante : 1 volume de produit vaisselle pour 2 volumes de peinture acrylique. Mieux vaut faire 2 couches 😉

Message sur ballon :
Gonflez un ballon sans trop cracher dedans (bon une pompe à ballon est le mieux en fait) et écrivez votre message. Dégonflez-le. Le destinataire devra le regonfler pour pouvoir lire le message.

Encre sympathique :
Vous pouvez aussi écrire un message invisible, à l’encre dite « sympathique », qui ne se révèle qu’avec une source de chaleur…
Écrivez votre message avec du jus de citron et une plume ou un coton-tige et laissez-le bien séchez. Pour révéler le message, il faut passer déééélicatement un briquet au-dessous sans tout brûler. Le jus de citron va changer de couleur pour devenir marron et le message sera lisible. Il paraît que ça fonctionne aussi si on passe la feuille quelques instants au four… j’ai jamais testé mais je devrais vu le résultat obtenu avec le briquet… (ohhhh les enfants! le message s’est auto-détruit! heureusement j’ai eu le temps de lire le message avant !!! ;))
Nouvelle variante : écrire un message à la craie grasse blanche, qui ne se révèle que si l’on recouvre la feuille de peinture à l’eau! Plus besoin de cramer quoi que ce soit!

Le message « puzzlé » :
Imprimez une image en rapport avec le thème du message. Sa longueur maximale doit être de 10cm. Recouvrez-là de colle et déposez dessus des bâtonnets de glace bien alignés. Écrivez votre message sur les bâtonnets et laissez sécher. Retournez votre bricolage et avec l’aide d’un adulte découpez entre les bâtonnets avec un cutter. Et voilà, vos destinataires devront faire le puzzle puis le retourner pour avoir le message!

Codes divers:
Le code décalé consiste à simplement décaler l’alphabet, ou à associer les lettres à des nombres, décalé ou non.
Les plus connus sont : Avocat (A vaut K), Hervé (R=V), Cassis (K=6), Cassette (K=7) ou Détroit (D=3).
Pour un jeu de piste avec des enfants qui n’ont pas l’habitude de décoder, donnez-leur un indice pour les aiguiller sur la bonne clé de décodage (ex: pour avocat : Un fruit et un métier vous aideront dans votre tâche.)

Selon le jeu de piste, vous pouvez aussi tenir compte du thème et écrire en « elfique » ou en runes… C’est un peu plus long à écrire mais ça change un peu des codes classiques!

Voici un Codeur-Décodeur qui devrait vous permettre (et leur permettre) d’aller un peu plus vite.

Et si vous êtes très très pressés, voici un codeur en ligne (merci Huipat’!).

Le code des templiers :
Il est simplement constitué d’une grille comme voilà 🙂 :

Avec un texte :
Si 2 personnes ont le même texte, elles peuvent s’échanger des messages hautement confidentiels en codant avec les lettres du texte. Chaque lettre correspond alors à 2 chiffres séparés par une virgule. Le première pour la ligne du texte et la seconde pour le numéro de la lettre dans la ligne.

Et si on a pas la clé du code?
Si vous interceptez un message codé dont vous souhaitez ardemment connaître le contenu sans en avoir la clé, vous avez une chance de vous en sortir avec la récurrence des lettres.
Pour cela, le message doit répondre à 2 conditions :
1- être assez long
2- que chaque lettre corresponde à un symbole unique (ce n’est pas le cas avec le code texte expliqué ci-dessus)
Ensuite il vous suffit de compter le nombre de symboles de chaque type et en fonction du résultat en déduire la lettre qu’elle représente.
Par ordre décroissant, les 10 lettres les plus récurrentes en français sont : E, S, A, N, I, T, R, U, L, O. Selon le texte, il arrive que le A soit un peu plus fréquent que le S et gagne une place dans le classement!
Ce n’est pas un système infaillible mais souvent ça permet au moins de trouver les voyelles pour en déduire les autres lettres!

Laisser un commentaire