Jusqu’où les arbres peuvent-il grandir?

Les arbres les plus hauts du monde sont de la famille des conifères (sapins). L’espèce la plus connue est le Séquoia, qui peut atteindre plus de 110 mètres, soit la taille d’un bâtiment de 30 étages! Mais quelle peut-on donc être la taille maximale d’un arbre, s’il y en a-t-il une?
Pour grandir, un arbre a besoin d’eau et de la photosynthèse. La photosynthèse est un processus chimique qui a lieu dans les feuilles et qui permet à l’arbre de transformer la lumière du soleil en énergie.
Avec cette énergie, l’arbre va faire remonter l’eau tout le long du tronc pour irriguer les branches et les feuilles. A cause de la gravité, plus c’est haut, plus il est difficile pour l’arbre de faire monter l’eau. Il lui faut de plus en plus d’énergie! Quand il n’arrive plus à produire assez d’énergie pour faire monter l’eau encore plus haut, il arrête de grandir.
Des biologistes américains ont calculé la taille maximale que peut avoir un arbre : entre 122 et 130 mètres.

L’eau est hissée jusqu’en haut de l’arbre par ces espèces de petites pailles, que l’ont trouve dans la couche du tronc appelée xylème.

Technique de la croix du bûcheron : pour estimer assez précisément la hauteur d’un arbre (il suffit d’être soigneux)
Prenez 2 baguettes de même dimensions (ou 2 pailles si vous êtes en camp et que vous faites avec les moyens du bord)
Placez les baguettes comme sur le dessin en se plaçant face à l’arbre.
Avancez ou reculez tout en faisant coulisser la baguette verticale jusqu’à ce que d’après votre oeil la baguette verticale fasse la même taille que l’arbre.
Quand c’est le cas, posez vos baguettes et mesurez la distance vous séparant de l’arbre : elle correspondra exactement à la taille de l’arbre.

Pourquoi les arbres perdent-ils leurs feuilles en automne?
Quand vient l’automne, le jours raccourcissent et les arbres ont moins de lumière du soleil pour produire l’énergie dont ils ont besoin. L’eau ne remonte plus correctement vers les feuilles et un petit bouchon de liège se forme à la base de leur tige. Les chloroplastes, qui sont verts et qui aident la plante à changer la lumière en énergie meurent. Les autres couleurs présentes dans la feuilles se voient alors mieux : rouge, orangé, jaune… et la feuille fini de se désécher complètement. Elle tombera alors au prochain coup de vent. Ainsi l’arbre garde assez d’énergie pour l’hiver et se sépare des feuilles qui ne supportent pas l’hiver, contrairement au tronc, aux branches et aux racines.

Laisser un commentaire